Oui, je regarde DALS (Danse Avec Les Stars pour toi qui vit dans une grotte et qui découvre Internet pour la première fois de ta vie).
La raison ?
La danse. J'ai découvert l'émission il y a quelques années de cela, suite à quoi la miss et moi nous sommes mis à la danse de salon, puis au rock et à la salsa. J'ai surkiffé ma life. Mon seul regret a été de commencer si tard, la danse étant pour moi l'incroyable mélange entre mes 2 passions : la musique et le sport. Et puis ensuite, bébé est né, ce qui a marqué une pause (j'espère) dans ce loisir à 2.

S'il y a beaucoup à dire sur cette émission (entre autre danse avec "LES STARS", sachant qu'une star "française" ça fait bien longtemps qu'on en a pas dit), le casting de cette année m'a particulièrement dérangé. Le manque de parité du jury pour commencer (3 mecs 1 femme, reviens FAUVE !!!).
Au delà des stars de plus en plus inconnues, Anouar Toubali pour ne pas le citer.

(bon avant de faire polémique, n'hésitez pas que si ça pose soucis je me considère comme un intolérant, un connard, un vieux con, et toute l'insulte que vous voudriez me dire : je le sais, c'est bon ? Bon je vais pouvoir argumenter).
Anouar Toubali, est un nain, arabe, ex bègue, qui est comédien. On l'a vu dans "Les kaira" (qui m'a bien fait rire pour le coup), "Taxi 5" et d'autres films (que je n'ai pas vu)(oui ça m'arrive de mater "aussi" des bouses, parce qu'on va pas se mentir, à part le moment ou Ramzy intervient, Taxi 5 est quand même une grosse bouse).
Là où le principe me dérange... Et au delà de toute forme d'intolérance qui consiste à ne pas voir l'handicap des gens, c'est que voilà, Anouard est comme on dit "une personne de petite taille".
Bon, ça arrive, c'est pas bien grave, c'est la vie. Il y a quelques années, ils avaient bien fait participer une "sourde", ex participante à miss France. Pour le quota handicap ? Je ne sais pas...

Sauf qu'est ce que vous vous verriez organiser un concours de saut en hauteur (ou de 100m) en mélangeant des personnes dites "normales", et des personnes dites "de petite taille ? ". Attention je lance un indice : il y a les JO, et les JO "handisports".
Oui, vous l'avez ? non toujours pas ? Eh bien la réponse est non ! Car la personne dites "de petite taille" serait désavantagée, lourdement. Et c'est pas de l'intolérance, c'est juste "physique".

Eh bien la danse, c'est pareil (à mon humble avis). Et si je ne doute pas un seul instant de la beauté du caractère de cette personne, de son incroyable combativité (big up pour ça), de son besoin vital de repousser ses limites, il n'avait pas sa place au casting de la session 2019 de DALS. Mais ce n'était pas au public de le sortir, c'était à la prod de ne pas le prendre.

J'en arrive à mon second coup de gueule : le vote du public.

C'est marrant car mon prochain roman a une notion de "télé-réalité" qui est très importante, et contre toute attente je suis assez fan de télé-réalité" (une certaine forme hein, pas "vous mettez 10 personnes imbues de leur personne dans une boite, vous mélangez, et vous les regardez se prendre la tête dans un français approximatif et superficiel", mais plutôt "vous laissez le public voter").
Sauf que le public qui vote fait trop souvent de la merde.
Je m'explique.

C'était samedi la seconde émission de la saison.
A la première émission, des points avaient été engrangés mais il n'y a eu aucune élimination, par contre avant hier, il y avait 2 éliminations de prévues, prenant en compte les scores de la première semaine et de la seconde semaine.

Do25BktX0AEZ9Ga

Le jury a donc voté, correctement, en mettant les 3 outsiders (de 9 à 12) en fin de peloton, qui eux méritaient vraiment de sortir, par rapport à leur concurrents, à savoir :
9e Basile Boli (ok, donc les footeux de 1980 sont des stars ? Vivement Jean-Pierre Papin et Cantona !)
10e Vincent Moscato, animateur radio (si la personne est bourrée d'auto-dérision, il m'a pas donné de vraiment rentrer sérieusement dans cette compétition).
11e Jeanfi Jeansens (???) (il suffit de voir la longueur de sa fiche Wikipedia pour voir à quel point le mec est méconnu et n'a rien d'une star. Je ne savais même pas qui s'était "en dehors de DALS". Bref. )

Et là, on fait la grosse connerie de laisser le public voter, bilan des courses, se retrouvent dans le "duel à 3" (où 2 équipes sur 3 seront éliminées) :
Terence Telle et Fauve Hautot (6ème), Carla Ginola et Jordan Mouillerac (5eme) et Anouar Toubali (7eme ex aequo avec une ex miss France).

Voilà voilà.
Les gros nuls qui ont un peu de charisme et de fans on les garde (même s'il faut débourser 0,99€ hein...), mais les gens qui ont du talent ou qui doivent se donner 2 fois plus que les autres, on les dégage.
(bon au delà de tout ça, les gens qui envoient des SMS surtaxés pour encourager leur favori, c'est les mêmes qui font des emprunts COFIDIS et qui regardent TPMP vous pensez ? )
TOUT. VA. BIEN.

C'est à dire que moi, à un moment, je pensais que c'était la danse qu'on jugeait, pas la notoriété de la personne...
Nan parce que dans ce cas là, les finalistes sont faciles à trouver, ça sera : Pamela Anderson (GROSSE star "Française", merci à sa plastique de faire de l'audience) vs Clément Remiens (non pas qu'il soit célèbre, il a juste des pectoraux, c'est sans doute pour ça qu'il danse tout le temps torse nu) avec une 3ème place pour miss France (parce que bon, elle a quand même des jambes interminables et perso c'est mon grand kiff).

J'avais passé le même coup de gueule, à une lointaine époque où je regardais "La nouvelle Star", un 2 juin 2010, environ (merci google).
Ce quart de finale opposait Ramon, Lussie, François et Luce.

Je vous laisse deviner qui est qui ?


Lussie, la grande asperge (habituée des concerts) qui était bien plus talentueuse que Luce (la petite ronde)(qui a d'ailleurs par la suite suivi un important régime), s'est faites sortir, bien contre l'avis du jury qui avait estimé ce jour là que le public votait n'importe comment. (allez, traite moi de grossophobe et de faire du bodyshaming, vu que c'est la mode lorsqu'on dit que le physique y est pour quelque chose... au moins ça sera fait et puis je suis déjà rôdé, on me l'a reproché dans mon premier roman, donc bon...).
Ce soir là, le talent n'était pas au rdv, juste la popularité.
Une fois de plus.

Pour un peu, je rajouterais presque un chapitre à mon livre, tiens...