J'adore ce film. J'ai du le mater une bonne vingtaine de fois, mais les répliques, que pourtant je connais par coeur, sont devenues cultes, et le visage des acteurs est so... [indescriptible].

Mais je me suis rendu compte qu'en le revoyant hier, javais zappé que Lermite était dans l'édition, et que son ex ami Juste, était auteur.
Du coup, je me suis replongé dans l'histoire, appréciant d'autant plus la relation entre auteur et éditeur.

Et justement, mon éditeur m'a répondu à mon mail ce matin, suite à mon envoi de mon dernier roman, orienté "Polar d'anticipation".
Mon mail comportait également mon manuscrit (ça aide) ainsi qu'un résumé entier et détaillé de tout le livre.
Sa réponse (après une relance) m'a bien calmé, même si "stratégiquement" je comprends. En gros, la SF ne fonctionne pas très bien et du coup, elle n'en publie pas au format papier, et me conseille d'aller voir d'autres éditeurs pour ce livre là.

... Sauf que putain, SF quoi... Star wars c'est de la SF, les gardiens de la galaxie, ou des trucs dans l'espace ou scientifiquement impossible c'est de la SF ! Là on parle d'une mini projection en 2024 quoi... Sachant que le gros de l'histoire tourne autour d'une enquête, qui n'est dévoilée qu'au milieu de la seconde partie.
La SF entoure le sujet principal qui est plutôt un Thriller.

Mais bon, c'est comme ça.
"Un mal pour un bien", me dit-on à droite à gauche, vu à quel point mon premier roman aurait mérité un bien meilleur succès que celui qu'il a eu (environ 300 ventes).

Sortie donc de la zone de conforts, et nouveau projet à venir (une fois cette version corrigée) : envoi en masse à des nouveaux éditeurs, vu que j'ai la bénédiction de mon "éditrice", (avec qui je ne couche pas, contrairement à Lermite dans le dîner de cons donc).
J'accepte la chose, tout en ayant bien les boules, parce que cette histoire est vraiment bien, et j'ai envie qu'elle marche, pour que l'éditrice s'en morde les doigts de ne pas m'avoir publié, tout en me disant que malgré tout, sans le premier contrat qu'elle m'a gentiment accordé, je n'aurais jamais été publié, j'aurais vendu 0 livre, et je n'aurais donc pas tenté et réussi à en écrire un second.
Mais quand même.

Le truc qui me blase dans l'affaire, au delà de référencer toutes les ME qui publient des écrits assez variés pour être sur plusieurs styles et pas qu'un seul, au format numérique ET pour qui les dépôts de manuscrits sont ouverts (ce qui n'est pas le cas partout) c'est le délai de réponse : entre 1 mois et 1 an, avec une moyenne autour de 6 mois, sans parler des "sans retour à plus de 3 mois, considérez le comme un retour négatif".
Sans parler du délire "premier arrivé, premier servi", à savoir que peut être qu'une petite ME sera plus rapide et que je ne ferai qu'un faible tirage, alors qu'un mois plus tard, une plus grosse ME sera intéressée, sauf qu'ayant déjà signé dans la première et plus petite ME... C'est là où "choisir c'est renoncer" prend tout son sens.

Là j'avais tout, je savais comment ça fonctionnait, je savais qu'une fois la date donnée ça serait bon je serai publié le mois en question... Mais non, ce style ne vend pas chez eux.

Tant pis. J'irai vendre mon best-sceller ailleurs.
Na.