Les plus ancien(ne)s qui me lisent ici, savent que j'ai fait partie des premiers bloggeurs lorsque la blogosphère a vu le jour aux alentours des années 2000.

A l'époque, on blogguait essentiellement en respectant ce qu'était un blog, à savoir un web/log, à savoir un journal écrit.
Les gens racontaient leur vie, et lisaient celles des autres. On commentait spontanément, ou pas. C'était l'époque lointaine du regretté u-blog.net, durant laquelle le rss reader de google était encore en vie, avant qu'il soit retiré par Microsoft, estimant que ça ne générait pas assez de revenus.

Et puis le temps a passé, et certains blogs se sont spécialisés. Ce qui hier était des journaux intimes sont devenus des blogs de cuisine, de mode, de beauté, de bébé.
Et certains métiers sont apparus, comme youtubeur, bloggeur ou influenceur.
Je ne suis pas de youtubeur en particulier, si je suis tombé sur certains tutos pour faire des solos de guitare, c'est totalement au hasard. J'ai commencé à en suivre un dernièrement, qui faisait des vidéos sur un jeu de smartphone, mais le côté "pouce en l'air, commentaire", et "je passe 3 plombes à attendre que les gens se connectent sur mon live" m'a suffisamment agacé pour que j'arrête.

Je vais revenir, durant cette bonne période de solde sur tous les liens que je vois passer, à travers des blogs ou des tweets, qui pointent vers articles sur amazon, ou autres, qu'on appelle des liens "affiliés". Vous ne savez pas ce que c'était ? Moi non plus, mais je me suis renseigné.

A la base vous suivez un twittos qui poste régulièrement, et bing, il vous dit que tel aspirateur est super bien, qu'il en a essayé plein et qu'il kiffe celui-ci.
Vu que c'est sur Twitter, vous ne voyez qu'un "tinyurl" donc pas d'arnaque possible.
Vous le croyez (vu que vous le suivez régulièrement), et vous cliquez sur le lien.
Vous n'avez pas vu (comme moi) que dans l'adresse du lien il y a ce mot magique : "tag=xxxxxx", dans lequel xxxx est l'identité du bloggeur ou du twittos.
Peut-être que vous n'achèterez rien, ou que si vous êtes un acheteur compulsif, vous achèterez un truc dans les 24h sur ce site.

Comment ça se passe ? Eh bien lorsqu'un "follower" clique sur ce lien, ça créée un cookie (se référant à la personne qui a proposé le lien) sur l'ordi de la personne, qui aura une durée de vie de 24h.
Toute commande faites sur le site sur lequel il aura cliqué dans les 24h (sur l'article ne question ou un autre), la personne "affiliée" (donc qui a filé son tag) touchera 4% sur la ou les ventes réalisées.
4 putain de %. Multipliez ça par le nombre de personnes potentiellement amenées à cliquer sur le lien avec la probabilité d'acheter un truc sur amazon...

Et voilà.
Derrière le "bon conseil", il y a en fait quelqu'un qui va se faire de la thune alors que peut être il n'est même pas sincère hein.
Vous a t il dit qu'il toucherait une comm dessus ? 9 fois sur 10 non.
Est ce que vous auriez cliqué sur ce lien en sachant ça ? ça, je ne sais pas, je ne suis pas à votre place. Moi perso, non.

Et il y a un truc dérangeant là dedans, c'est que le "conseil", n'est pas "gratuit", il est purement intéressé, ce qui fait que la personne peut juste vous vendre de la merde, juste pour se faire des thunes. (Oh, il serait vil de ma part qu'il y a des gens comme ça dans la webosphère...)
De plus, il se peut que la totalité de ses revenus soit en rapport avec ça, et ça m'agace.
Est ce de la jalousie ? I dont think so, but who knows...

Et des fois, ça passe totalement inaperçu... Du genre les mamans bloggeuses qui mettent des liens sur "10 conseils pour voyager avec bébé", et pan, une 20taine de liens "affilliés" dedans. En plein pic de soldes sur amazon, tout est dit.

Je tiens un blog dans lequel je raconte ma vie de papa, ou un autre blog dans lequel je parle (plutôt parlais) de mes voyages, mais je n'ai pas pour ambition d'en tirer un quelconque revenu.
Parce que je trouve qu'il y a un côté pas franc du tout de transformer des bloggeurs en "ultra-consommateurs", surtout lorsque tout le monde n'est pas au courant qu'un simple lien permet à la personne qui l'a donné de se faire des thunes...
Après on va me dire "oui, mais il y a de la recherche, ils ont fait des tests, un article met du temps à s'écrire etc..." => Heu, personne ne les a forcé à faire ça, non ?
Combien sont sincères dans le lot ? Je ne sais pas. ça ne m'intéresse pas, et vu que je fuis ce genre de blogs...

Alors oui, vous sentez de la rancœur en moi, car je suis blasé de voir ce que la blogosphère est devenue. Ce qui était hier un espace d'expression et d'échanges gratuit est devenu un putain de repères ou il faut faire la course aux visites, aux stats, aux comms pour gagner en crédibilité, en followers, et en lien d'affiliation, car 4% multiplié par 1000 followers potentiel, dont la moitié ferait 20€ de commande, ça fait 400€ de revenus.
Je trouve personnellement que c'est une forme de vol.
Certes, l'usager final qui commande n'y verra pas grand chose, il ne payera pas plus tard, mais dans ma tête, la philosophie du blogging est tuée en réagissant de la sorte. Et je ne parlerai pas des articles "sponsorisés"...
Si on résume ça à "la vraie vie", c'est un peu comme si une personne t'emmenait dans un magasin pour te montrer un article, puis ressortait après, et à chaque fois qu'une personne achète un truc, il touche une comm. Dans les pays du tiers monde, ça s'appelle les rabatteurs. Et les gens les fuient.
Sur le net, ça s'appelle des influenceurs. Ou des bloggeurs (pseudo influenceurs, mais non assumés)


Voilà pourquoi aujourd'hui tant de blogs m'agacent, ce n'est pas la qualité de l'écriture, mais la course aux stats parce que derrière les stats on s'en fout des gens ou des followers, il y a surtout de la maille à se faire. Et je vous passe les "et vous qu'en pensez-vous ? " totalement désintéressés qui ne sont là que pour générer du comm, afin de crédibiliser le blog en question, car c'est en fonction de ça que le pourcentage d'affiliation sera négocier...

Vivre de mon blog ? être payé pour faire le tour du monde ! Ouais, ça me ferait clairement envie (pas celui ci hein), comme ça je pourrais faire autre chose.
Mais ce serait trop contre nature.
Et puis j'aurai trop l'impression d'être devenu une pute, il y aurait trop de superficialité dans mes écrits, et je n'ai pas envie de perdre ma franchise, et de dire que tel hôtel c'est de la merde si j'ai envie de le dire.
Rien que m'imaginer écrire pour faire la course aux likes, aux comms ou qu'en sais je me ferais vomir.

Je préfère passer mes journées de taf à avancer sur mon bouquin. Au moins, il n'y a que mon employeur que j'arnaque.

Voilà.
Pensez-vous la prochaine fois que vous cliquez sur un lien d'un bloggeur ou d'un twitter "affilié".
Ou alors, faites vos commandes sur amazon en navigation privé. Comme ça, personne ne se fera un revenu sur vos commandes, mise à part Amazon (mais bon, eux, c'est leur taf).