Je passe ma vie à me plonger dans mon passé...
Et souvent, ça me fait passer le temps.

Blasé aujourd'hui de ne pas avoir pu avancer sur ce putain de bug "<ClassName xmlns='http://uri'> was not expected".
Oui toi aussi, vis ma vie d'informaticien blasé.

Ayant fait mon quota de correspondance du jour et n'ayant plus de livre à écrire, je suis retourné lire un vieux blog, celui que je tenais sur wordpress commençant par un "y").
Et putain, que de souvenirs.
Déjà j'écrivais bien (#autofellation)(#modeste)... et j'avais du contenu !
Et j'avais des commentaires...
J'ai tenté de cliquer sur la moitié des liens des commentaires que j'avais, 9 blogs sur 10 n'existent plus, et le 10ème affiche de vieilles pubs comme quoi la page est à acheter.
Super.
Vis ta vie de fossoyeurs de blogs.
Et je parle pas de tous ceux qui n'ont pas décemment fait une "dernière note d'adieu" à leur blog, mais qu'ils l'ont laisser pourrir là, sans rien dire ou faire. C'est virtuellement triste.

Je ne sais pas ce qui a changé, pas loin de 6 ans après. A part peut être que c'est "so 2012" de tenir un blog...
Je ne peux pas dire que ça soit le manque de commentaires, j'évite les phrases clés que je déteste tant "et vous ? " parce que je n'ai pas envie qu'on vienne me commenter "pour me commenter", mais bien parce qu'on a un truc à dire.
Déjà à l'époque, je me souviens que j'avais cessé de "linker les blogs amis", parce que certains me "linkaient" et que je les lisais pas car je les trouvais pathétiques. Mais tu comprends, ça se fait pas ça... 
J'étais en plein dans mon histoire avec MG... Et ma mère lisait en loucedé mon blog. Tu m'étonnes que j'avais du contenu aussi... C'est chiant une vie où t'es en couple en fait ^^
J'ai relu mes notes durant mon séjour à NY... Et je n'en ai pas fini la lecture.
Peut-être qu'un jour je le rouvrirai, pour les nombreux (au moins 1 ? 2 ? Allez, 3 soyons fous) fan(e)s en mal de lecture...

Parlons contenu alors je sais pas... Je pourrais parler des travaux de ma salle de bain et du trou avec l'appart du dessus enfin rebouché, de la neige, de mon nouveau voisin du dessus (qui sera sûrement plus bruyant que l'ex voisine que je regrette déjà), de l'augmentation potentielle de mon taf, de mon manque de jeu du moment sur PC ou de ma guitare qui m'ignore (ou c'est l'inverse je ne sais pas). Mouais. J'ai changé. Depuis que je suis auteur peut-être ? Je ne sais pas. Maybe... 

Les premiers retours sur mon nouveau livre (encore en version beta) commencent à arriver, et dans l'ensemble, ils sont plutôt encourageants. C'est super cool pour le coup... 
Tant par rapport à l'histoire, que la structure, que par le style. Même s'il reste encore du boulot (typiquement travailler la psychologie des personnages, où j'ai encore du taf), un peu comme si je n'étais qu'à la moitié de ma maturité... Tu m'étonnes qu'il me reste du taf... D'un autre côté, c'est pas comme s'il m'avait fallu 5 ans pour parvenir à finir ce second roman... A ce rythme, il va falloir que j'en vende beaucoup pour devenir rentier !

Je lisais sur un blog d'un conseiller en première publication (ouais, un blog quoi) qu'il (écrivain donc) n'avait plus d'énergie depuis qu'il avait un gamin. Il ne regrettait rien, mais c'était une pompe à énergie de ouf... ça me rassure dans mon idée d'avoir réussi à achever ce putain de livre avant que bébé n'arrive.
Parce que le petit coquin n'est toujours pas là...
Je repense à ce décompte "j-100" enclenché début décembre...

On est aux alentours de J-10.
Selon si on prend la date des dernières règles, ou celle de la fécondation.
Je n'ai jamais été aussi proche de la fin de ma première vie, et du début de ma seconde vie.
Et je crois qu'un teasing n'a jamais été aussi long... C'est pas comme si on avait eu pendant des mois le refrain comme quoi bébé serait bien en avance... Ah ouais. C'est à dire que là, à 10 jours, il peut sortir. Oui, on en a discuté avec maman qui commence à galérer avec son gros bidon, ça va, il peut descendre.
On est prêt, enfin... Personne n'est jamais assez prêt pour devenir parent mais il peut y aller.
J'ai eu la bonne idée de mater un accouchement avant "histoire" de (vu qu'auparavant je ne matais que des vidéos de conceptions... #jokegrivoiseinside), et j'ai pleuré comme une merde.
Alors que je ne connaissais aucune des 2 personnes, que tout s'est bien passé, et que voilà.

J'imagine même pas dans quel état je vais être lorsqu'il pointera le bout de son nez.
C'est pathétiquement magnifique d'être l'hypersensible que je suis.
En tout cas, moi, ça m'épuise.