23 décembre 2017

Dernières fois avant la première.

83 jours avant la naissance théorique de l'héritier.

Ma psy m'a posé cette terrible question : "êtes vous impatient ? "

Je n'ai pu lui répondre oui, ou non.
J'ai juste résumé la situation...
Attendre un premier enfant à quoi ça ressemble ? C'est assez dur à résumer...
En gros, c'est un peu comme si vous allez changer de job, vous savez que ça sera moins bien payé, que vous y laisserez votre peau. En théorie ça devrait vous plaire, et il y a intérêt parce que vous serez concerné, même la nuit. Plus de week-end. Vacances à imaginer différemment.
Fini les grasses mats, toute votre vie sera différente.
Voilà.
Vous avez la date de l'embauche théorique, mais ça pourra être plus tôt (selon le bon vouloir de dame nature).

Alors maintenant je souligne les dernières fois...
Le dernier Noël où on ne sera "que tous les 2".
La dernière année où il n'y aura pas de sapin.
Les dernières vacances un peu calmes...
Les dernières grasse matinée, sans se soucier d'une petite vie indépendante à côté.
Les dernières sorties ciné, sans se soucier d'une nounou.
Les dernières dépenses un peu folle mais bon "on a un peu d'argent de côté donc on peut se le permettre".
Les dernières planifications des vacances de l'été, parce qu'on a encore un peu d'argent.

L'argent revient souvent dans le sujet, à partir du moment où maman ne le gardera plus, bébé coûtera aux alentours de 1000€/mois.
C'est énorme hein... 600/700€ de garde, et 300€ du reste (couche, nourriture, habits, etc). Certes, on devrait avoir "une petite aide de l'état", assez négligeable pour que je la mentionne, c'est ça la chance de bien gagner sa vie, tu trimes quand t'as un gamin.

"Mais êtes vous impatient ? "
C'est terrible une première fois, parce qu'on a envie de savoir, et on a peur, on a peur parce qu'on ne maîtrise pas, parce qu'il y a aussi énormément d'inconnu. On pourrait résumer ce sentiment par un énorme fossé, devant lequel on serait, avec la peur de tomber dedans et l'envie d'y sauter à pied joint. Vous avez l'image ?
Chaque bébé est différent, bien sûr, il y a les bébés gentils qui te donnent envie d'en faire d'autres, et les bébés insupportables qui te donnent envie de prendre rapidement rdv pour un combo "ablation des testicules/ablation des trompes". Comment sera le notre ?
Quel suspens insoutenable...
Mais il faut se rendre à l'évidence, même les gentils bébés font du caca qui pue, et peuvent parfois te vomir dessus (souvent un matin lorsque t'es déjà bien à la bourre... le vomi séché est un classique, chez les jeunes parents parait il...)

Je ne sais pas, si je suis impatient.
Je l'étais tous les mois, lorsqu'on attendait le résultat à savoir si la miss était enceinte ou non, mais depuis qu'elle l'est, je crois qu'il faut se rendre à l'évidence, le temps d'avant fuit beaucoup trop vite. Et pourtant, j'ai 37 ans, donc on ne pourra pas dire que je n'en ai pas profité hein... Et puis, oui je l'attends, ce second souffle de vie, bien évidemment.

Rien, ne sera jamais plus comme avant. Et cette phrase, fait sacrément froid dans le dos.

En attendant, 2017 touche à sa fin.
ça aura été l'année pour moi de l'édition de mon premier roman. Une sacré expérience. Couronné de ses moments de gloire, et de lose. Ces moments où l'on a fait la queue pour que je dédicace, et ces moments où j'ai attendu de longues heures que le temps passe. Ces choses vont peut être évoluer en 2018. Ou pas... Mon prochain roman stagne depuis des mois... Suis je vraiment fait pour écrire ? Un blog peut être... Mais des romans...
La musique m'aura terriblement manqué cette année. Je m'attendais à ce que les musiciens me contactent, suite à mon annonce où j'exposais mes compo... Mais l'époque où les gens répondaient aux annonces des gens, c'était avant.
Même aux "private messages", les gens ne répondent plus. J'étais sur un forum (du dernier jeu des chevaliers du zodiaque sur Android) où j'ai pris peur... Les annonces de gens recherchant des guildes croisent des annonces de guildes, recherchant des gens. Mais jamais les 2 ne se contactent. Voilà, les limites du monde de l'extra communication, on cherche à communiquer, mais pas à entendre l'autre.
ça doit être pareil sur les sites de recherches de zicos, ça doit être pareil pour mon annonce.
Ou alors, c'est que mes compositions c'est de la merde. Non, ça ne peut pas être ça, on me l'aurait dit...

Dans quelques jours nous rentrerons dans 2018, l'année de ma seconde vie.
Et il est déjà trop tard pour accepter l'idée que toutes ces années, sont passées bien trop vite.


Je te souhaite de joyeuses fêtes, lectrice/lecteur anonyme, de passage ou abonné(e) à mon blog.

Posté par 36ansbientot40 à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2017

J-100, avant le début de la fin, ou la fin du début.

On s'est battu pour l'avoir ce bébé, moralement, physiquement, on a failli renoncer, on a failli envisager d'adopter, on a failli se séparer.
Et puis finalement, il est dans les tuyaux. Dans 100 jours (un peu plus, un peu moins), il devrait être parmi nous.

Ravi ? Ah ah. Je flippe ma race ouais.
C'est humain, mais le fait est que j'ai peur. Peur par rapport aux derniers mois (je vous passe l'avalanche de sentiments qui doivent avoir lieu durant l'accouchement, entre stress, peine, douleur, euphorie, joie et enfin ce sentiment qui n'a pas encore de mot : "ça y est, je suis parent".

C'est flippant ce décompte avant un changement de vie, parce qu'on se dit que rien ne sera jamais plus comme avant après cet événement qui devrait avoir lieu début 2018 (dans les grandes lignes). Et certes, lorsque vous en discutez autour de vous les jeunes parents plaisantent avec les moments durs (bébé a la gastro, bébé commence à dire non, bébé a de la fièvre, la nourrice coûte 2 bras complets), et bien plus rarement les bons moments (il sourit je fonds).
Je lisais (enfin non on m'a transmis) cette info sur l'interprétation "scientifique" de pourquoi les bébés chialent la nuit : l'objectif serait d'épuiser les parents, afin qu'ils ne mettent pas un autre bébé en route, afin d'optimiser sa survie.
Mouais.
Je suis pas curieux, mais j'aurais quand même envie de demander sur quels critères les scientifiques se sont basés... Je vois bien les bébés se dire, dès la naissance : "pour pas qu'ils baisent, je vais chialer toute la nuit, ça va bien les mater".
Nan parce que s'ils sont si en avance que ça, pourquoi par la suite on doit leur expliquer c'est quoi "baiser" et comment se font les bébés ?
Bon sauf que l'aspect "libido en baisse", il faut croire que c'est pas une légende.

Moi en plus j'ai tiré le gros lot, on s'est entraîné à la baisse de libido dès qu'elle est tombée enceinte ! C'est à dire qu'il y a les femmes qui ont des pulsions sexuelles de ouf dans le second trimestre, et il y a ma copine. Voilà !
Bon ben bébé peut être tranquille, on risque pas d'en remettre un en route tout de suite...

"Mais de quoi tu te plains, tu le voulais ce bébé non ? "
Ben oui, parce que je pense sincèrement, que ça donne pour pas dire "redonne" un sens à la vie que d'avoir un enfant. La transmission d'un savoir, d'une culture, le reflet de son propre reflet d'enfance... Et bien sûr, la fierté, et l'amour, ce fameux amour indescriptible qui nous donne envie d'inonder les réseaux sociaux de sa photo parce que "c'est le plus beau bébé du monde".
ça aussi, scientifiquement, c'est expliqué... Je ne sais pas dans le détail, mais en gros quelque chose est généré quelque part dans le corps des parents, qui nous fait tomber en totale manque d'objectivité de notre bébé. Réflexe de survie de l'homme également, en mode "bon au cas où tu serais pas assez fan de ton gamin, on va booster un peu ton objectivité pour que ça soit le cas".
Dans le cas contraire, ton gamin finit dans un congélateur ou des histoires glauques qui hantent parfois les faits divers : vous verrez autrement les posts de vos "anciens" amis récemment parents.

Mais je pense que malgré tout, ça bouleverse bien la vie.
Et dans ce J-100, j'ai envie de dire : encore 100 jours, de réveil totalement insouciants. Ces matins où l'on traine, où parfois on se recouche (ok "JE" me recouche, lorsque la miss se réveille elle est à 100% direct), ces week-end à l'arrache pris le vendredi pour le samedi, ces dépassements de budget parce que bon, les guns au stade de france ça se fait qu'une fois dans la vie.
Moi qui ne voulait pas d'un chat parce que c'était chiant lorsqu'on partait une semaine, et qu'il y avait une litière à nettoyer... un bébé c'est le bon compromis je pense ! (bon sauf que c'est moins drôle lorsqu'il joue avec une ficelle...).
Nan parce qu'on va pas se mentir, financièrement, au jour d'aujourdhui (expression qu'il ne faut pas emprunter mais je m'en fous, je suis trop un rebel dans l'âme), un bébé c'est un gouffre financier. Même pour nous qui "gagnons" bien notre vie.
Pour situer, on fait partie des 20% de la "classe aisée" à qui on va laisser la taxe d'habitation, parce que bon, il faut bien qu'une classe se fasse baisée, alors ça sera nous. Du genre on pourra pas bénéficier d'une aide parce qu'à 2 on gagne plus de 80K par an (avant déduction des 10%). Voilà c'est dit. ça vous parait peut être de ouf, mais c'est pas forcément si incroyable en région parisienne, oui on gagne bien notre vie.
Mais ça... ça c'était avant. Et ça se terminera dans ces 100 jours.
Nounou/crèche, couches, soins, fringues...
Les 6 premiers mois il n'y aura pas de nounous, et dixit Internet ça représentera "grosso modo" 270€/mois (je vous passe le délire des fringues qui sont déjà obsolètes au moment où vous les mettez tellement ça grandit vite). Ok ça passe.
De 6 mois à 1 an, ça grimpe à 1000€ par mois (nounou/crèche comprise).

Donc voilà. la première année, on va sortir en plus 500€ chacun (grosse maille) tous les mois. Pour avoir fait les comptes, sans "survivre" de ouf, et répartissant les grosses dépenses sur l'année, j'ai en général un delta de 300€/mois. Donc là je me projette déjà sur un déficit de 200€ tous les mois à partir de septembre prochain. \o/
Autant vous dire que je ne sais pas comment font les gens qui n'ont pas de thunes. Certes, ils ont droit aux aides qu'on a pas, mais quand même. Adieu voyages, adieu japonais du vendredi soir, adieu concerts, adieu danse de salon.
Je ne pourrais même plus d'acheter d'items dans mes "jeux smartphones chronophages".

J-100, avant aussi cette tension au niveau du couple.
Parce qu'un bébé ça épuise... Et lorsqu'on est épuisé, on fait descendre les filtres, et on livre à autrui notre vraie nature. Est ce que le couple tiendra toujours ?
Tout en sachant que si, dans un couple, dans l'histoire du couple il peut y avoir des petits accrocs, un sms douteux, un mail carrément ambigu, mais rien de "concret", AVANT un bébé, la séparation se fait plus facilement. Bon lorsqu'il y a un appart ou un mariage c'est chiant, mais ça se fait.
APRES un bébé, la donne n'est pas la même... Parce que ce bébé sera TOUT LE RESTE DE NOTRE VIE une attache entre les 2 personnes. ça aussi ça fait putain de flipper.
Ma soeur, toujours de bons conseils, m'avait dit (pour me détendre) : "pars du principe que ton couple ne durera pas toute ta vie, et qu'il y a une forte probabilité pour que ton enfant ait plusieurs parents". Youpi, pars avec ça sous le bras...
Effectivement, ça détend l'atmosphère comme déclaration...

Est ce que c'est le genre de choses qui pourrait me faire cesser, tout ce que je mets (rien de grave hein...) dans ce que j'appelle "mon jardin secret" ?
J-100.
Avant le début d'une fin, ou la fin d'un début.

Posté par 36ansbientot40 à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]