Je suis épuisé en ce moment.

Ma copine vit sa 3ème grossesse, et cela fait en gros 2 semaines qu'on ne sait pas si ça va aller jusqu'au bout ou pas. Nous sommes passés par les statuts les plus durs, du "c'est mort" à "c'est peut-être jouable en croisant les doigts".

Donc voilà.
Je supporte ça tous les jours.
Et bien sûr, "relations sexuelles interdites".
ça plus le repos forcé de la miss, je n'ai plus droit à mon "quart d'heure de plaisir égoiste" devant mon ordi le matin avant d'aller tafer.

Je deviens une vraie pile électrique, en mode "j'ai besoin d'excitation".
D'une conversation coquine, d'une promesse de photos, un peu comme si je n'avais pas fait de sport depuis longtemps et que j'avais l'énergie de courir un marathon.
Je déteste être comme ça, ça fait un peu comme si j'étais une cocote minute sur le point d'exploser.

Et il n'y a pas grand chose pour satisfaire mon envie du moment.
Des perches tendues à droite à gauche, mais sans grandes réponses.
Alors, il me reste d'anciens mails avec pièces jointes, souvenirs d'un passé lubrique, peuplé de bons moments avec des copines donatrices et amusées, dont pour la plupart je n'ai plus de contact maintenant.
A l'ère ou il est pourtant si facile de prendre une photo avec son smartphone.
C'est la lose.

Si vous entendez un bruit similaire à une explosion nucléaire, c'est mon boxer qui vient d'éclater.