29 juin 2017

L'un des 2 est un menteur. Lequel ?

Cette histoire de dégâts des eaux me rend dingue.

Déjà un dégât des eaux quand on est pas anxieux/stressé, c'est chiant... Mais lorsqu'on l'est, c'est l'enfer.
Le must, étant bien sûr, quand l'origine de la fuite reste introuvable...

J'ai continué à mener mon enquête.
Dans la dernière note #saga, j'écrivais qu'un premier mail a été envoyé au précédent propriétaire, qui est resté dans un premier temps sans réponse. J'ai supposé qu'il s'agissait d'une indisponibilité de sa part.

Source: Externe

La semaine est passée, et la voisine m'a indiqué qu'elle n'avait rien trouvé de son côté, photo à l'appui. Elle m'a également dit d'aller voir avec sa voisine, qui dans ses souvenirs avait rencontré mon ex proprio, ce que j'ai fait durant l'assemblée Générale qui avait lieu dans la même semaine. 

Le contact a été très sympathique (il s'agit de l'ancienne gardienne), et le lendemain, elle m'invitait à aller voir chez elle (son appartement est vide, attendant un locataire), et bien sûr, pas la moindre trace d'humidité.

J'ai débouché une partie de la VMC pensant que ça pouvait être ça dans la salle de bain, mais ça n'expliquait pas les auréoles croissantes dans le salon...
Dans le doute, j'ai renvoyé un email au propriétaire, le même que la précédente fois.

Sa réponse est arrivée quelques heures plus tard... Pleine d'interrogations.
En gros, il me disait "vous êtes mieux placé pour savoir ce qu'il en est, l'eau vient souvent du haut...". En mode "je te prends pour un con". Donc déjà, ça m'a gavé...
Mais suite à ça, il a rajouté qu'il y avait eu par le passé 2 dégâts des eaux, un gros dans la cuisine, et un petit dans la sdb, la fuite provenait du dessus mais la propriétaire du dessus (la coquine donc) n'a jamais voulu le reconnaître.

S'en suit plusieurs questions...
1) Si le dégât des eaux a eu lieu au dessus, et que la propriétaire ne l'a jamais reconnu, comment a t il été réparé ?
2) Pourquoi répondre sur ce ton, plutôt que de rester dans le neutre "il y a eu 2 dégâts des eaux par le passé" point.
3) Pourquoi a t il attendu une seconde relance, pour répondre ?
4) Pourquoi, la voisine m'a dit que le voisin était venu le voir, qu'elle lui a proposé de venir voir dans l'appartement, mais qu'il a refusé, allant voir du coup la voisine d'à côté ?

Alors bien sûr, il y aurait bien une explication, la voisine n'aurait pas envie que le dégât des eaux vienne de chez elle, car ça voudrait dire casser une partie de l'appart pour le réparer... La question se pose également sur "les photos de son téléphone". Elles peuvent provenir de google... Une autre donnée rentre en compte, la chaleur des derniers jours, qui ne doit pas aller de paire avec l'humidité, mais l'année dernière il y avait eu une canicule, et rien...

Mais alors dans ce cas, pourquoi est ce que le précédent propriétaire, qui m'avait donné à la première impression d'une personne très posée, calée administrativement, et réglo, répond-elle avec une forme de mépris, plutôt que de m'expliquer en totalité le dossier ? J'ai du mal à croire que ça vienne de lui (ou alors, l'eau monte dans les murs jusqu'au plafond, et ça je n'y crois pas). Mais je ne comprends pas son comportement, et encore moins pourquoi ça viendrait de la propriétaire du dessus, qui a tout intérêt à ce qu'on soit sur des bonnes bases vu qu'on est voisin pour encore un bon moment...


Un des 2 ment. Et ça me retourne le bide, parce qu'en attendant, je ne sais toujours pas d'où peut provenir cette prétendue fuite, qui continue de s'étendre en mode invisible (il faut y préter attention pour le voir) sur les murs du salon. L'auréole dans la salle de bain à quand à elle doubler de volume en 15 jours.
Mais pas une seule trace d'humidité, d'eau qui perle, rien. ça aussi c'est troublant.

Le responsable du syndic doit passer lundi prochain (le seul jour ou la propriétaire est disponible) jeter un coup d'oeil. Vu que sa salle de bain est coffrée (la vasque de douche et de baignoire), je doute qu'il en voit plus que lorsque j'y suis passé... J'ai pris de mon côté les coordonnées d'une personne spécialisée dans les recherches de fuite "sans faire de trous dans les murs". Pratique dans des situations comme ça.

Ces situations de conflits, où je ne sais pas trop quoi faire, si ce n'est attendre que ça se résolve petit à petit en voyant l'ampleur des dégâts s'accroitre quotidiennement me crèvent le bide. C'est un peu ma maladie récurrente à moi : l'anxiété, le stress, l'appréhension du lendemain. Sûrement pour ça que je n'ai toujours pas contacté l'assurance, malgré le fait d'avoir vu partout "CONTACTEZ ASAP VOTRE ASSURANCE ! ". Pour m'entendre dire "oui mais vous êtes assurés contre tout, sauf ça car vous n'avez pas pris le bon pack..."
De toute façon, on a déjà acté qu'on en aurait pour notre poche... Reste à savoir d'où provient cette foutue fuite, et va t elle être réparée rapidement, avant d'entamer une procédure pour avoir de nouveaux un mur et des plafonds tout propres...

Posté par 36ansbientot40 à 20:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2017

Comme une rage en moi.

En vouloir en permanence à la terre entière est éreintant.

Enfin ce n'est pas en vouloir, c'est... Prendre de l'énergie à détester les gens, pour souvent des broutilles.
12h, depuis 15 minutes l'heure pour aller déjeuner aurait dû faire lever tous les gens d'une voix, avec cette phrase au bord des lèvres ! "C'est l'heure d'aller manger PUTAIN ! "

Sauf que non. Personne ne le dit ou ne le fait.
Parce que les 2 leaders qui ont l'habitude de donner le signal ne sont pas là.
En réunion. Trop absorbés par leur taf.
Oui, j'ai un problème lié aux gens absorbés passionnément (ou pas) par leur taf : ça me renvoit à mon père, qui lui aussi était passionné de son taf, à tel point qu'il faisait passer son taf, sa vie, et ses passions bien avant son enfant que j'étais.
Alors ça m'agace.
Et il y a elle. Elle, nous fait des infidélités, et parfois va manger avec d'autres personnes. Sa mère. Ou des fois d'autres apprentis. "Tu vas manger avec tes vrais amis ?" lui ai-je un jour soufflé.
Depuis c'est devenu une blague récurrente. ça plus le fait qu'elle se prépare souvent son repas... Pour plusieurs raisons, la principale étant "c'est ma diététicienne qui m'a conseillé".
J'ai envie de dire la pauvre... Elle est à la limite de l'obésité. Elle a (contrairement à une autre nana) un beau visage, mais stocke tout au niveau des hanches, des cuisses, et du bas en gros. Alors elle fait du sport, certes, mais pas dit que la plongée en bouteilles soit l'activité la mieux pour perdre du poids. Pour ça aussi je la traque parfois, lorsqu'elle vient sans son plat préparé de la veille... "Ben alors ? Ta diététicienne ne va pas être contente..."
Sa réponse était souvent "j'ai pas le temps".
Les gens qui me répondent ça me font souvent sauter... Cf plus haut, ça me ramène à mon enfance sur toujours mon père, qui n'avait pas le temps parce qu'il avait surtout d'autres priorités.
J'ai envie de lui dire "tu n'as pas le temps ou tu n'avais pas envie ? "
Mais la dernière fois, elle m'a envoyé bouler "occupe toi de ton assiette plutôt".

Et si elle avait en partie raison, qu'elle aille se faire foutre.
Et puis il y a lui.
Lui, j'ai au début trouvé bizarre qu'il ne parle jamais... Jusqu'à comprendre qu'il était bègue, et que donc parler voulait dire pour lui, rappeler aux autres qu'il a des problèmes d'élocution, problèmes non assumés visiblement. Il ne parle donc jamais.
Et suit tout le temps.
Je me suis toujours demandé si le jour où personne n'irait manger, il sauterait un repas ou pas...
Après, j'ai malgré tout du respect pour lui, parce qu'il a 5 enfants. Je ne l'ai appris que tard. Au même moment, j'ai appris que sa femme était une africaine... Forcément, le délire "black à la recherche d'un foyer en France via les sites Internet" m'a plus que traversé l'esprit. Je l'imagine être à la baguette chez lui... Le fait est qu'il fait des horaires de psychopathe. 7H30 au taf, à 16h30 il est parti. Je doute qu'il ait une vie, une occupation en dehors du taf et de ses 5 enfants. Mais voilà, lui au moins a su, 5 fois de suite mettre sa petite graine. Bon en même temps, sa libido doit être à 200% consacré en sa femme hein... Je l'imagine pas avoir des idées érotiques à toute heure de la journée comme d'autres personnes que je connais. Mais on s'éloigne du sujet.
Pourquoi est ce que je lui en veux, alors que je suis le #1 des suiveurs (étant donné que je REFUSE d'être le mec qui dit "hey il est 11h45, TIME FOR LUNCH ? " ? Je ne sais pas.
J'ai un degré d'intolérance qui croit avec le temps. Et c'est ça tout mon problème.

Et puis il y a autre chose.
Le tome 2 de ma saga est prévue pour demain, avec 5, voire 10 jours de retard.
Initialement prévu pour le 10, l'éditeur m'a fait comprendre que ça serait plutôt le 15, voire le 20.
Prise de tête entre lui et le correcteur... Avec le correcteur qui a voulu que je le défende... Et puis la version qu'on m'a fourni avant départ chez l'imprimeur (ce qu'on appelle le Bon A Tirer dans le jargon) nécessitait du boulot, que j'ai du faire en toute urgence. Le livre est parti chez l'imprimeur jeudi, mais depuis, il n'y a aucune visibilité. Est il seulement sorti de l'imprimerie ?
Je scrute les sites Internet, la version numérique est pré-commandable, mais pas la version papier... "J'ai envoyé les données dès que j'avais le nombre de pages (c'est à dire au moment de l'envoi chez l'imprimeur), ça ne devrait pas tarder".
J'aime le flou de la réponse.
J'ai eu les premiers chiffres des 3 premiers mois de la vente, un peu moins de 200 livres. C'est bien, mais incomplet : vu qu'Amazon imprime eux même leurs livres, il est "compliqué" (plus qu'impossible) de savoir combien d'exemplaires ont été vendus chez eux.
Je reste béat devant un manque de communication si énorme, alors que paradoxalement, en tant qu'auteur j'ai accès au classement de mon livre sur la durée... Mais au moins, chez les ricains, mon nom d'auteur est bien rattaché aux 2 volumes...
Parce qu'à la FNAC... C'est un autre délire : un nom d'auteur, 2 pages différentes. Normal.
Contacté via le messenger de leur FB, pour leur signaler le problème (ainsi que le résumé qui est erroné depuis le lancement...), leur réponse m'a tué : "pour les problèmes de référencement, veuillez nous envoyer un courrier postal. "

Bonjour, on est en 2017. Pour mettre un jour un site, on a besoin d'un courrier postal.
ça pourrait être pire, ils pourraient encore fonctionner avec des faxs... Un peu comme ? Mon distributeur... Si si, pour qu'un libraire commande des livres chez lui, ça se passe par FAX.

Je m'imagine les PDG de ces boites, avec leur nokia 3210, une adresse chez wanadoo, et qui lorsqu'ils te donnent leur adresse mail, disent "arabesque" au lieu de "arobase".

Peut-être que mes 5 défaites à la suite sur Clash Royale en fin de matinée, n'ont pas arrangé mon humeur du jour.

Posté par 36ansbientot40 à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2017

Blues.

Hier, je bluesais. 

Je me rendais compte, de la superficialité des raisons qui me faisaient blueser, mais... c'est comme ça. 
Les raisons étaient les suivantes : 
1) Vers 14h, durant ma journée "Off" (oui parce que je suis dans une boite où il y a bien trop de congés, dont les CP sont à solder avant fin mai, et qu'il m'en restait encore un à prendre...), j'ai lu "stations essences en pénurie sur la région IDF". J'ai de suite penser à mon scooter qui était sur la réserve mardi soir... Et merde. 
Ni une ni deux j'ai pris mon scooter, espérant qu'à cette heure là il n'y ait pas des files interminables aux 4 stations proches de chez moi, et j'ai pointé le bout de mon nez pour voir s'il y avait du monde ou pas. Coup de bol il n'y avait personne ! La raison était simple : il n'y avait pas d'essence. 
Super. 

66419911b75c77689182c893838d15025826f290

<div >Forcément j'ai pesté contre ces gens qui, que leurs raisons soient bonnes ou pas, prennent en otage la totalité de la France (ok pour le coup c'était essentiellement l'IDF) lorsqu'ils veulent changer leur situation. 

Moi si par exemple je proteste demain dans ma boite parce que j'ai les boules qu'après plus de 10 ans d'expérience, on me dise que je rentre pas dans les "grilles des RH" parce que j'ai pas de diplome d'ingénieur, et je me mets en grève, je ferais chier personne. 
 Bon à noter que je ne suis pas sûr d'un résultat. Certes, il faut faire chier la moitié de la France pour que les grèves aboutissent... Mais merde, voilà c'est dit. 
Dans un deuxième temps, j'ai pesté de manière plus compréhensive sur le parisien, qui avec son réservoir quasi plein va faire 1h de queue pour "10€ par plus, histoire d'être au max du max". L'effet "apocalypse/fin du monde/onsaitjamais". En théorie, si la consommation avait continuée à être normale, les pompes n'auraient pas été asséché de la sorte. Le français/parisien est comme il est... Moi c'est différent avec mon petit réservoir de 10l, je dois faire régulièrement le plein... remonter les files et griller tout le monde a un prix : aller tous les 200 bornes à la pompe... 
 
M'étant équipé durant la précédente crise, j'ai décidé d'utiliser le siphon et le jerrican que j'avais acheté pour l'occasion sur ma 308, histoire de transvaser le peu d'essence que j'avais vers mon scooter. 
 Second failed de la journée : les bagnoles récentes dont ma 308 fait "visiblement partie" (car je n'ai rien trouvé sur Internet le confirmant) sont équipés de système anti-siphonnage. Donc même si tu veux siphonner ta voiture, ben tu peux plus maintenant. Génial. 
Une solution optionnelle consistait à accéder à la trappe à essence (que je savais pas que j'en avais une) sous le siège arrière. Mais bon, ça semblait pas super facile pour le super novice que je suis en bricolage... Du coup j'ai abdiqué, acceptant l'idée de faire mes 20 bornes de route en voiture demain (donc aujourd'hui), m'attendant à passer 60 minutes au lieu des 30 habituelles. 
Cette idée me faisait blueser au possible... Parce que ça voulait dire partir tôt, pour peut-être arriver à la mm heure, et l'idée de passer des heures dans un bouchon parce qu'un abruti a foncé dans un motard parce qu'il matait son téléphone en déboitant m'agace au plus haut point, à peu près au même niveau que ceux qui provoquent des ralentissements en se rabattant au dernier moment dans une file d'insertion, et en grillant tous les autres gens "honnêtes" qui attendent leur tour. 
 
Je me disais à quel point c'était pathétique d'avoir le blues à cause de ça. Parce que c'était juste un peu d'organisation, dans le pire du pire des cas il me reste les transports en commun. 1 tram, 2 bus, 1 heure. 
 Et puis bon l'absence de scooter (on va dire la limitation de l'utilisation tant qu'il est pas rempli) m'empêchait d'aller au sport le soir même, moment que j'attendais avec une certaine impatience. Parce que du coup, pour y aller ça aurait été plus compliqué... En voiture c'est toujours galère de se garer près du gymnase. En transports en commun, faut marcher 20 bonnes minutes, et puis passé 22h30, après 2h30 de sport, attendre 20 minutes qu'un tram passe, c'est chiant. Et long. Surtout si on en loupe un après s'être tapé un sprint... 
(Bon au final, en voiture ça roulait plutôt bien ce matin... et la grève semble être sur sa fin \o/)
 2) Le second sujet de blues était mon smartphone. 
Celui-ci a depuis quelques mois la fâcheuse tendance à passer de 60% à 0% en quelques instants, s'éteignant instantanément. Ce qui est en soit assez agaçant... Parce que du coup je le charge en permanence, ce qui n'arrange pas la tenue de sa batterie... 
Un SAV des environs de Paris m'a dit qu'avant de leur amener mon téléphone et d'attendre une vingtaine de jours qu'ils aient un créneau pour s'occuper du mien (et bêtement changer la batterie), je pouvais essayer une réinitialisation en valeur d'usine. 
 Ok. Vu que j'ai que ça à faire, allons-y. 
 Je le réinitialise, perdant du coup toutes mes applications, mes SMS, mon calculator bourré de photos coquines, et toutes les applis inutiles que j'utilise pas depuis un baille, et je réinstalle tout mon beau bordel. 
A 60% il a redémarré comme un connard. 
Youpi. 
 J'ai donc tout perdu tous mes SMS (dont les plus anciens remontaient à 2013, merci SMSBackup) pour rien. Juste pour que le mec du SAV gagne quelques jours. 
Il est fort probable que ça soit lié à un problème de surchauffe qui fasse reseter la batterie, ou c'est juste la batterie qui se dit "nan, je passe pas entre 60 et 50%, je préfère me faire un reboot, pour ensuite redémarrer à 50%... #supersticieux. 
 
ça me blasait d'avoir foutu tout en l'air pour me rendre compte que ça solutionnait pas le problème. Mais bon, fallait bien essayer. 
Si cette foutue culture consumériste n'avait pas fortement conseillé les fabricants de téléphone de verrouiller l'accès aux batteries, j'aurais pu la changer... Mais vu que maintenant, il faut être spécialiste en biomécanique des fluides pour ouvrir un téléphone... Il ne me reste plus qu'à trouver un nouveau téléphone. 
Génial. Il n'a pas encore 2 ans... 
 IL fait beau dehors, c'est cool. 
Oui, parfois il m'arrive de positiver dans mon monde noir. 
Alors bien sûr, je me rends compte que "blueser" pour des choses tellement pathétiques est ridicule... Mes jours ne sont pas en danger, on ne va pas me couper un bras ou je ne vais pas me faire virer de chez moi... Mais bon, si on a plus le droit de se plaindre... 
 Tiens, puisque je suis là pour ça : on parle des "contenus suggérés" que Facebook nous impose ? Ces pubs à la con qu'on a rien demander mais qui reviennent en permanence tous les 2 status ? "Oui ça nous permet de garder un service gratuit ! "
Putain mais proposez un Facebook payant au moins, histoire que les gens puissent ne pas avoir à se bouffer votre contenu sponso à la con DONT ON PUTAIN DE VEUT PAS ! 
Je passe mes journées à cliquer sur "ça ne me concerne pas", suivi de "masquer le contenu des pubs parlant du sujet [sujetbidon]. 
Mais ces contenus reviennent sans cesse. ça me rend dingue de chez dingue. 
 C'est là que je me rends compte à quel point j'ai changé. 
J'aimais les pubs quand j'étais gamin... 
Maintenant je les aime moins. 
Parce que derrière chaque pub, j'entends un commercial qui veut essayer de me vendre son truc... Derrière chaque jeu gratuit (rappelons que si c'est gratuit c'est que c'est toi le produit), je ressens la petite astuce du concepteur de jeu pour te pousser à acheter une monnaie du jeu pour te faire gagner des vies, ou du temps... "Tu veux payer pour gagner ? ". 
J'ai l'impression de me faire soudoyer à chaque fois que je vais sur un site. Et que dire des sites qui te disent "Hey, tu as un AdBlock, vilain méchant ! Tu penses aux journalistes qui pondent des articles (heu on est sur closer là, donc niveau article... voilà quoi) et qui crèvent la bouche ouverte car tu veux pas que les vilaines pubs s'affichent sur ton navigateur ? 
 Ben ouais j'y pense. 
 Et puis j'oublie. t'as qu'à trouver une solution économique autre que ça pour qu'il survive. Alors tant pis pour toi, je suis un méchant, je ne materais pas ton article à la con avec tes pubs de merde. Et du coup, ton salarié journaliste il crèvera la bouche ouverte. 
 Voilà. 
Sinon il fait beau. 
C'est cool. 

Posté par 36ansbientot40 à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]